Newsletter Beyond Human Capital n°45

La newsletter dédiée au capital humain

Beyond Human Capital n°45, Septembre 2017

Non, la lettre Beyond Human Capital n’est pas morte ! Une activité exceptionnelle m’a contraint à la laisser de côté au premier semestre 2017. Elle reprend sa parution mensuelle, toujours avec l’ambition d’être votre source d’inspiration sur le front du capital humain.

Le management du capital humain en 10 missions

Je mène à ce jour dix missions, dans sept entreprises dont l’effectif va de 150 à 4 500 collaborateurs, pour accompagner des périodes charnières :

  • forte croissance ou repli de l’activité,
  • développement à l’international,
  • réorientation stratégique,…

Ces missions couvrent toute la palette du management du capital humain :

  • faire évoluer l’organisation RH ou les pratiques de management,
  • redéfinir les valeurs ou le système d’évaluation,
  • rendre le recrutement plus performant,
  • coacher des dirigeants lors de leur prise de poste,…

La plupart ont atteint leur vitesse de croisière ; c’est le moment de me contacter pour lancer vos nouveaux projets.

Les valeurs, un avantage concurrentiel qui dure

Une entreprise qui travaille sur ses valeurs suscite souvent du scepticisme, voire de l’ironie. Quelle erreur ! Les valeurs inspirent le management, la façon de travailler, les liens entre équipes, les relations avec les clients et les fournisseurs. Elles créent une marque de fabrique, des compétences spécifiques et difficiles à copier ; bref, de l’avantage concurrentiel qui dure.

L’une de mes missions du moment porte sur ce sujet, dans une enseigne de distribution spécialisée de 700 salariés en forte croissance. Il s’agit de créer un référentiel qui associe les valeurs historiques de l’enseigne et de nouvelles valeurs, puis d’appliquer ce référentiel dans les pratiques quotidiennes.

Attention, un changement brutal de modèle de management peut être dévastateur. Ne soyez pas impatient, ménagez des transitions. Et faites-vous accompagner : c’est une des missions que je conduis le plus souvent.

33 % de la masse salariale, trop cher pour des managers

Avez-vous déjà évalué la valeur ajoutée de vos différents niveaux hiérarchiques ? Je mène cette analyse dans une société de formation, pour identifier les doublons et les « trous dans la raquette » ; puis pour redéployer les managers selon un dispositif plus efficient.

De telles analyses montrent souvent que les managers sont très focalisés sur l’efficacité opérationnelle, sous l’oeil attentif de multiples contrôleurs. A l’inverse, on ne trouve pas grand-monde pour développer le capital humain et contribuer aux choix stratégiques.

Autrement dit, les managers pèsent sur votre compte d’exploitation (moyenne française : 33% de la masse salariale !) mais ne jouent qu’une partie de leur rôle. Sans aller jusqu’au zéro manager pratiqué par Uber, on peut faire mieux.

Productivité : les RH rapportent plus que le Lean management

Pas facile de démontrer l’apport d’une bonne gestion des RH sur la performance d’entreprise. Aussi, cette étude britannique menée pendant 22 ans dans 308 sociétés arrive à point. Elle montre qu’investir dans l’autonomie des hommes et dans la formation fait progresser la productivité. A l’inverse, les efforts axés sur la production (robotisation, qualité totale, juste à temps…) ne créent pas de différence par rapport aux concurrents.Cette étude m’a fait chaud au coeur : je travaille depuis des années au nom de mes convictions, voici des preuves !